Panier

L’impact du plastique sur l’environnement

Pourquoi le plastique a-t-il un impact très néfaste pour l’environnement ?

Le plastique est omniprésent dans notre quotidien, utilisé régulièrement en surconsommation. Mais quel est son impact du plastique sur l’environnement ? Il joue sévèrement notre environnement et empoisonne la planète au fil du temps ! La composition du plastique, fabriquée en masse, devient de plus en plus critique à notre environnement et il est temps d’agir. Face à ces nouvelles menaces, le parlement Européen a voté de nouvelles lois applicables dès 2021 dans l’Union européenne. Cela pour interdire l’exploitation du plastique à usage unique. On vous explique tout cela en détail !

De la bouteille plastique qui dort dans un coin du bureau ou qui remplit les poubelles des salles de sport, du gobelet plastique qui s’empile à côté de la machine à café. Ou encore la carafe encore en plastique qui règne sur les tables du restaurant, le plastique impacte et s’impose dans notre vie de tous les jours et impacte notre environnement. Matériau pratique et bon marché associé à la vie moderne, installé puissamment dans la production des jouets, le plastique est devenu indispensable au cours du 20ᵉ siècle au point d’être aujourd’hui partout.

Ça n’en demeure pas moins un terrible fléau qui détruit mère nature et ruine la richesse de nos océans. Tout l’environnement de la planète en souffre actuellement. Quelques efforts ont été observés comme une certaine diminution des sacs plastiques proposés en magasins ou grande distribution. Les pailles plastiques ou les touillettes, tueuses de tortues de mer ont fait l’objet en France depuis quelque temps d’une interdiction de production pour privilégier des substituts recyclables ou réutilisables.

Les couverts et gobelets plastiques sont les prochaines cibles à éliminer

Le plastique étant défini comme premier pollueur de la planète. Les députés européens ont approuvé définitivement l’interdiction des produits plastiques à usage unique. Comme les assiettes, les couverts, les pailles et les bâtonnets de coton-tige à partir de 2021. Également un amendement au projet de loi agriculture et alimentation, approuvé le 14 septembre 2018 par l’Assemblée nationale, prévoit de les interdire au 1er janvier 2020. Une mesure qui traduit l’urgence de réduire l’impact environnemental de la pollution plastique.

Le plastique est fabriqué comment et quel est son impact du plastique sur l’environnement ?

Avant de sortir des usines de pétrochimie pour polluer notre environnement. Cependant, le plastique passe par plusieurs protocoles de transformation avant de sortir tel que nous le connaissons. De base, on retrouve dans le plastique du polymère (une macromolécule constituée de longues chaînes carbonées). Ajouté à cela, le plastique se fabrique essentiellement avec du pétrole raffiné pour en extraire du naphta.

On distingue deux grandes catégories de plastique : les thermoplastiques et les thermodurcissables. Les premiers fondent confrontés à la chaleur et se solidifient face au refroidissement. Pour les seconds, la transformation est irréversible.

Pour la catégorie thermoplastique, en polyéthylène basse densité (PEBD) on trouve par exemple les sacs-poubelles. Mais aussi le polychlorure de vinyle (PVC) on trouve les cartes de crédit. Les colles et les peinture sont dans la catégorie thermodurcissable, car elles sont constituées de poly époxydes appelés « époxy ».

Quel est le poids économique de la plasturgie ?

Depuis les années 1950, selon une étude publiée mercredi 19 juillet 2017 dans la revue Science Advances. La production de masse des matières plastiques et l’impact sur l’environnement s’est accélérée en flèche et a généré 8,3 milliards de tonnes. Pour vous donner un ordre d’idée, cela correspond à 80 millions de baleines ou à 822 000 tours Eiffel.

Bannie par l’Union européenne et désignée fortement par la Cop 24, le plastique n’aurait plus la cote. Montré du doigt en septembre 2018 par le syndicat Plastalliance, le plastique bashing a pour le moment peu d’effet sur l’industrie en France.

La profession de la plasturgie et des composites a retrouvé en 2017 son plus haut niveau historique avec un chiffre d’affaires de 30,2 milliards d’euros, quasiment identique à celui de 2007 (31 milliards d’euros) selon la Fédération de la plasturgie et de des composites.

Quelles sont les conséquences du plastique sur la nature ?

Prenant plus de quatre siècles à se dégrader, le plastique contamine toute la chaîne alimentaire et impacte notre environnement .13 millions de tonnes de plastique se retrouvent dans les océans, faute d’être recyclés.

Dans le monde, le top 10 des déchets plastiques les plus ramassés en milieu marin sont :

  • les mégots de cigarette,
  • les fragments de plastique,
  • les bouteilles,
  • les emballages alimentaires,
  • des fragments de polystyrène,
  • les sacs plastiques,
  • du matériel de pêche,
  • les bouchons de bouteilles,
  • les cotons tiges et les bâtons de sucettes.

Nous comptabilisons plus de 150 millions de tonnes de plastique déversées dans l’océan. En quelques années s’est dressée une décharge flottante située dans l’océan pacifique appelée « septième continent plastique » par les scientifiques. Découverte à la fin des années 90, cette mer de plastique située dans le nord-est de l’océan Pacifique. Elle s’étend sur plus d’1,6 million de kilomètres carrés (soit environ la taille de la Mongolie) est un exemple de ces zones d’accumulation de déchets flottants en milieu marin formés sous l’effet des courants. Le qualificatif de 7ᵉ continent est bien approprié. Car il désigne la masse de déchets présente en surface des océans ne semble pas vraiment exagéré

Les animaux marins sont menacés par l’ingestion des déchets plastiques. On a retrouvé récemment aux Philippines plus de quarante kilogrammes de plastique dans le ventre d’une baleine. L’estomac encombré de sacs plastiques, l’animal n’a pas pu être sauvé.

Quelles sont les conséquences du plastique sur les hommes ?

Nous retrouvons des résidus plastiques partout dans les espèces marines comme les phoques, les baleines, les tortues de mer, les poissons, les mollusques et même les oiseaux. Toute la chaîne alimentaire humaine est touchée par ce fléau ! L’océan est en effet le milieu naturel le plus sensible à la pollution plastique. Le ruissellement et le vent, expliquent le fait qu’une grande partie des déchets plastiques issus des terres finissent en mer. Après avoir été laissés à l’abandon ou collectés et stockés inefficacement.

Les déchets plastiques favorisent le transport d’organismes invasifs. Car les bactéries ont tendance à s’agglutiner sur la matière plastique. La migration de certaines bactéries dans des environnements où elles étaient précédemment absentes est une menace non négligeable pour les écosystèmes.

Le plastique pollue les océans par action chimique

Même si les quantités de polluants plastiques calculés sont relativement faibles, il est difficile pour la communauté scientifique d’estimer l’impact de cette pollution à long terme sur notre environnement.

Les déchets présentent toujours un risque sanitaire. Toutefois, on retrouve des particules de micro plastiques en forte majorité dans l’eau que nous consommons, qu’elle provienne du robinet ou même embouteillée.

Les analyses des effets des micro plastiques marins sur la santé humaine restent compliquées. Mais la question se pose toujours. Aux USA, des scientifiques testent et contrôlent de larges portions d’eau afin de déterminer les quantités de micro plastiques présentes qui pourraient se retrouver dans notre organisme.

L’impact de la paille plastique sur notre environnement

De petite taille, fine et légère, la paille en plastique est des déchets les plus difficiles à collecter par les circuits de recyclage. (quand ces circuits sont en faction, car il subsiste de nombreuses zones encore dépourvues de protocoles de recyclage). La paille plastique constitue 4% des déchets collectés dans les océans.

Toute la faune marine est impactée par les multitudes de pailles plastiques déversées dans les océans. Elles représentent un danger important pour tous les mammifères, reptiles, poissons et oiseaux, car elles obstruées narine, branchies et estomacs

Certains pays comme Taiwan ou l’Ecosse ont déjà interdit la production des pailles en plastique. Certaines grandes marques quant à elles n’en proposent plus à leurs clients. Des substituts biodégradables comme les pailles en bambou ou en amidon de maïs remplacent merveilleusement bien leur cousines en plastique !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Livraison Offerte

A partir de 50€ d'achat

Satisfait ou remboursé

Mais vous serez conquis !

Nous sommes à votre écoute

Posez-nous vos questions

Paiement sécurisé

PayPal / MasterCard / Visa